Mon à propos

‘L’à propos de Madamcadamia’. Hm… S’il y a bien un article que je ne savais pas comment apprivoiser c’était bien celui là. J’ai d’abord tenté d’écrire quelques lignes, très bien, et puis finalement j’effaçais, je recommençais, je re-effaçais, encore et encore et là j’ai du l’admettre : c’était le syndrome de la page blanche. Aïe ! Ca a faillit me déprimer en plus, je me disais que si je n’arrivais pas à écrire ce fichu à propos, comment je pourrais gérer tout le blog ? Comment fallait-il que je me présente à vous sans vous donner l’impression de vous scanner mon CV ? Que voudriez-vous savoir sur moi ? Et surtout comment ne pas rendre cet article chiant à mourir en vous racontant ma vie… Et puis bon, zut, au bout du 14793ème essai, frôlant la crise de nerfs (bon d’accord, là j’exagère un chouïa), je suis allez faire un tour dehors, une petite balade main dans la main avec mon amoureux dans la rue Crémieux, et d’un coup ça va mieux.

Je vais donc commencer par me présenter avec l’information clé, celle qui m’a obligée à supporter Francky Vincent, (franchement, merci papa & maman), je m’appelle Alice. (Bon ok, pour de vrai, je l’aime bien mon prénom !)

J’ai 22 ans, et après avoir étudié au pays de la pluie et des cirés jaunes, (aussi connu sous le nom de «Bretagne »), j’ai déménagé il y a quelques mois en région parisienne. J’adore la mer et je ne suis pas une grande amoureuse de la ville, pourtant, je me suis très vite bien entendu avec ma belle capitale, toujours pétillante, changeante, et m’offrant tous les jours un millier d’occasions de m’amuser. C’est d’ailleurs grâce à elle que j’ai eu mon premier déclic : Instagram, une magnifique communauté qui est devenue en très peu de temps mon réseau social préféré.

Maintenant jeune diplômée, je suis en recherche d’emploi (#galèreetpatience). Le point positif est que j’ai plus de temps libre ! Mais à tel point que l’ennui pointe parfois le bout de son nez en fait. Et là, deuxième déclic : le blog ! J’avais envie de mettre ce temps libre à profit, faire quelque chose de concret (vous auriez du voir la tête de mes parents quand j’ai dis le mot « concret » [rire !]), alors je me suis dis, et pourquoi pas moi ? Ca faisait un petit moment que je mijotais cette idée, mais je me trouvais toujours un TAS de bonnes excuses pour ne pas sauter le pas : J’ai vraiment tenté de m’y mettre mais bon, j’avais toujours des questions… « C’est quoi un plugin ? … Hm. Ouai, je vais plutôt aller faire des muffins hein. ». Et de toute façon, il y avait toujours quelque chose de mieux à faire que de me lancer dans le blogging ! « Tu rigoles, aujourd’hui je ne peux pas, j’ai poney. ». Et puis quand il n’y avait rien de mieux à faire il y avait quand même le classique « Je le ferais demain. ».

Mais aujourd’hui ça y est, le grand jour est arrivé, je me lance dans un blog culinaire (* danse de la joie *) ! C’est sous le nom de ‘Madamcadamia’ que je vous ouvre les portes de mes petites recettes perso.

Ce n’était pourtant pas gagné. Autant j’ai toujours adoré manger les gâteaux des autres, autant les faire ça n’a pas toujours été ça. Bien sûr, comme à peut prêt tous les enfants du monde, j’adorais regarder ma grand-mère ou ma maman pâtisser dans la cuisine le dimanche, j’adorais les aider dans mon petit tablier, mais surtout J’ADORAIS lécher les saladiers en quête d’un peu de reste de pâte à gâteau. D’ailleurs le truc de « lécher le saladier » je pense que c’est un gène qui s’active chez tous les gamins à partir de 4 ans (et dans mon cas ne s’est toujours pas éteint). Mais c’est surtout ma sœur qui adorait tenter des expériences culinaires (plus ou moins bonnes [rire !]) sur le plan de travail de la cuisine, moi pas trop.

Et finalement, quand je suis devenue étudiante, j’ai décidé de m’armer d’un fouet et d’un saladier. Bon, ok, au début je ne les sortais pas tous les jours. Mon repas de base je le devais le plus souvent à Barilla et Panzani. Mais petit à petit j’ai apprivoisé ma cuisine, et j’ai commencé à apprendre toute seule. Depuis que je suis ici, à Paris, c’est clairement la pâtisserie qui est entrée dans ma vie, au plus grand plaisir de mon copain à qui j’ai attribué le rôle de cobaye. Mais maintenant c’est aussi avec vous que j’ai envie de partager mon apprentissage et mes découvertes culinaires (à travers des recettes toujours testées & approuvées !).

Sur mon blog, je vous présente mes idées de recettes par saison, déjà parce qu’utiliser des fruits et légumes de saison c’est écolo, mais aussi et surtout parce qu’ils ont plus de goût, et ça, c’est plutôt sympa ! Franchement, quel plaisir de mettre le potimarron sous toutes ces formes en automne, et profiter de manger un melon bien sucré en été, vous ne trouvez pas ?

J’espère que les quatre saisons et la gamme salée vous plairont. Merci d’être là. LOVE.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s